Le diabète gestationnel

J’ai eu la malchance pendant ma grossesse d’avoir fais du diabète gestationnel. Je l’ai su a 7 mois de grossesse. Ma gyneco ne m’avait pas fait faire ce test avant, car pour elle, il n’y a avait rien d’anormal chez bébé, et moi, je n’avais pas pris beaucoup de kilos. Mais lors de mon écho du 7eme mois (je faisais une écho chaque mois), la gyneco a été un peu inquiète sur le poids de ma babychon. Elle avait « un gros bidon ». Je me souviens encore de ses paroles : « bébé a un gros bidon, on va s’assurer quand même que vous ne faite pas de diabète ». Je pensais y avoir échappé à ce fameux test que tout le monde redoute. Boire cette « petite » bouteille de sucre. C’est donc avec appréhension que je me suis rendue au labo pour effectuer ce test. 3h d’attente. Une 1ère prise de sang à jeun, puis boire le glucose, puis attente d’une autre prise de sang et encore une autre. Finalement, je n’ai pas trouvé que c’était si horrible de boire ce liquide. Surtout que j’avais une soif de loup (mdr), du coup j’ai bu le truc assez rapidement, c’était au citron, donc ça allait. Le plus difficile a été d’attendre 3h… Bébé gigotait dans tous les sens ! Puis l’après midi qui a suivi ce test, elle n’a plus bougé du tout. J’apprendrai plus tard par mon sage femme que c’était normal car bébé était fatigué par le sucre. J’avais eu très peur ce jour. Puis, les résultats sont tombés. Je faisais bien du diabète gestationnel. S’en ai suivi des rendez vous avec l’endocrinologue, qui m’a expliqué comment je devais procédé. Avec un « régime » a l’appuie bien strict ! Je devais me piquer 6 fois par jour, avant le petit déjeuner, 2h après le petit déjeuner, avant de déjeuner le midi, puis 2h après le déjeuner. Et pour finir, le soir avant de dîner et 2h après. Apres la petite piqure, je devais appliquer mon sang sur une languette et l’introduire dans une machine pour vérifier mon taux de sucre. C’était une petite victoire à chaque fois que je ne dépassais pas. Quelques jours après avoir fait le point sur les taux, j’ai revu la gynecologue qui m’a conseillé de reprendre rendez vous avec l’endocrinologue car selon elle ce n’était pas terrible. Elle m’avait fait assez peur en me disant qu’il pourrait y avoir des répercutions sur mon babychon (gros bébé, convulsions…). Elle avait donc programmé mon accouchement au 29 décembre… J’ai alors repris rendez vous avec l’endocrinologue mais, elle m’a fait confiance, en me disant qu’il restait peu de temps avant la naissance et qu’elle ne me mettrait donc pas sous insuline. Ouf. Ça a été une dure fin de grossesse, j’ai beaucoup angoissé à cause de ça. Puis finalement c’est a 37SA que j’ai accouché. Pas eu besoin de déclenchement. Un beau bébé de 3kg (un mois d’avance) est né ! Avec du recul, je me dis que j’aurais dû demander à faire ce test avant. Mais c’est ainsi. Apres l’accouchement ça ne s’arrête pas là. Je dois refaire le test. Quant à babychon, pendant ses 3 premiers jours de vie, elle a été piqué plusieurs fois par jour sur ses petits petons pour vérifier son taux de glycémie. C’est fini aujourd’hui tout ça, mais c’est encore douloureux d’en parler même si pour beaucoup ce n’est rien si on fait attention. A chaque fois que je mangeais quelque chose, je pensais a mon babychon, je me demandais si elle allait bien, si c’était bon pour elle.
J’écris cet article seulement 5 mois après la naissance de mon bébé… Nous allons toutes les 2 biens aujourd’hui. C’est l’essentiel !  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s