Mon accouchement | Récit

Nous sommes devant l’émission l’amour est dans le pré ce jour, lundi 14 décembre 2015. Plusieurs fois dans la soirée, je dis à mon cher et tendre que mon ventre contracte. Mais juste comme ça. Ça ne me fait pas mal… . Nous allons nous coucher, et vers 00h30 le mardi 15 décembre, je ressens quelque chose d’inhabituel. Mal au ventre et sensation que ça coule dans mon pyjama ^^ … Je décide de me lever, et là, je remarque que je suis en train de perdre les eaux. C’est assez impressionnant. J’essaie tant bien que mal de m’habiller, puis je décide de réveiller ChouettePapa en lui disant : « mon cœur je crois qu’il faut aller à la maternité » et Il me répond « t’es sérieuse » LOL. Il s’habille, on prépare ce qu’il faut je prends des serviettes de bain pour mettre dans la voiture sous mes fesses et nous voilà parti à l’hôpital… Sous un nuage de brouillard. Le trajet m’a paru interminable. Les contractions n’étaient pas encore trop douloureuses à ce moment-là…

Nous sommes arrivés à l’hôpital vers 1h30 du matin… J’ai inondé la voiture de chéri mdr ! De là, nous sonnons à l’entrée de la maternité. Chéri parle de l’interphone en disant « oui bonjour accouchement imminent » (ah ah si seulement ça avait été imminent LOL)… Nous prenons l’ascenseur au 1er étage. Je suis trempée par la poche des eaux rompue. Une sage-femme m’examine. Elle confirme la rupture de la poche et me met sous monitoring pour vérifier que le cœur du bébé bat bien et regarde les contractions. Elles deviennent de plus en plus intenses. Me bloque la respiration et m’empêche de parler pendant quelques secondes quand une arrive… Je suis ouverte à 2. (C’est si peu et j’ai déjà si mal)… Le monitoring dur une heure. Tout s’intensifie mais le col n’a pas bougé. Un homme sage-femme prend le relais, m’examine et re-monitoring pendant une heure. Nous patientons, j’essaie de dormir mais la douleur devient de plus en plus forte. Une heure plus tard je suis ouverte à 3, 3,5 environ… Le sage-femme me propose de alors de prendre un bain d’eau chaude pendant une heure afin d’essayer de soulager la douleur, qui à ce moment-là, devient presque insupportable, à en pleurer. Je commence à m’épuiser physiquement. Le bain me fait un bien fou. Et permet également de dilater le col plus rapidement. La première demie heure, tout va bien. Puis même l’eau chaude n’a plus aucun effet. Le sage-femme me propose de refaire le point. Je suis ouverte à 5. Le sage-femme me demande si je souhaite la péri, je dis oui, tellement épuisée par la douleur. Il me répond qu’effectivement les contractions semblent intenses. Nous descendons en salle d’accouchement. Je découvre la salle ou je vais mettre Babychon au monde dans quelques heures… Je commence à appréhender le moment. Nous attendons l’anesthésiste. Il me pose la péridurale, j’ai mal, ça brûle, j’ai l’impression de devenir paralyser. C’est affreux même si cela ne dure que quelques secondes. Ça m’a paru interminable sur l’instant. Puis je m’allonge. Quelques minutes après la pose, tout devient différent. Les contractions disparaissent presque, puis je ne les sens plus du tout. Je ne ressens d’ailleurs plus à ce moment mon ventre, mes jambes etc. C’est très particulier et je commence à avoir peur de ne pas réussir à pousser, car je ne sens rien.

La sage-femme qui prend le relais de jour arrive et se présente à moi, elle s’appelle Elisabeth, et est présente avec une de ses internes. Le personnel est très sympa. Elle contrôle, puis nous laisse, je dors un peu. Toutes les heures la sage-femme vérifie mon col. Le travail avance doucement. A 11h du matin, elle me dit que dans une heure tout devrait être bon et on pourra commencer le travail. Je me repose en attendant et ça fait un bien fou. La péridurale commence à ne plus trop faire son effet une heure avant, mais la douleur est supportable. Nous pouvons la doser, ce que je ferais à 2 reprises. Un peu avant 12H la sage-femme arrive. Elle me dit que c’est ok. On va commencer à pousser. Je commence à passer par toutes les émotions. Dans quelques minutes, ma fille sera dans mes bras ! Je prends ma respiration, je bloque et je pousse de toutes mes forces ! Je n’avais jamais dépensé autant d’énergie je crois. Nous attendons les prochaines contractions avant se refaire la même chose. Puis c’est reparti. 3 ou 4 fois je ne sais plus. Chéri est à côté. Il m’encourage et son regard m’aide encore Plus. L’auxiliaire de l’autre côté me pose un petit linge sur le torse. Je me dis que ça y est, elle va arriver. Je pousse une dernière fois à 12H24 et elle est là, dans mes bras. Je pleure. C’est intense, merveilleux, magique. Je n’ai pas les mots ! Elle est si belle ! J’ai du mal à imaginer qu’Elle était dans mon ventre… La grande aventure commencera pour nous ce mardi 15 décembre 2015 à 12H24 … Une petite crevette de 3kg et 49 cm. Ma babychon…

IMG_8085

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s